Née sous le signe du Bélier, Maroussia Gentet contient le feu de l’héroïne ukrainienne du roman de Pierre-Jules Stahl dont la lecture romanesque inspira ses parents.

 Enfant précoce, elle intègre à 13 ans le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon dans la classe de Géry Moutier et obtient brillamment son bac scientifique deux ans plus tard. Après l’obtention de son « Prix » (DNESM) en 2009, elle fait une rencontre capitale, celle de la pianiste russe Rena Shereshevskaya, dont l’enseignement est si recherché. Maroussia décide alors de se perfectionner auprès d’elle à l’Ecole Normale de Musqieu de Paris où elle obtient le Diplôme Supérieur d’Exécution l’année suivante.

Elle a également profité des conseils de concertistes et professeurs de renom comme François-René Duchâble, Jean-François Heisser, Florent Boffard, Brigitte Engerer, Jean-Claude Pennetier, Marie-Josèphe Jude, Michel Béroff et récemment Claire Désert, Frank Braley, Hortense Cartier-Bresson, Michel Dalberto.Depuis 2012, elle poursuit ses études au CNSMD de Paris en Diplôme d’Artiste Interprète, ce qui lui a donné l’occasion de jouer le Concerto de Schumann en 2012 et d’enregistrer le 2ème Concerto de Prokofiev avec l’orchestre des Lauréats du Conservatoire sous la direction de Philippe Aïche, premier violon solo de l’Orchestre de Paris.

 De cette double formation lui est restée une acuité à investir le répertoire contemporain et les œuvres du XX° siècle. Pour autant, Maroussia cultive l’amour des grands classiques et des romantiques, se nourrissant notamment de l’œuvre de Schumann dont elle est une fervente interprète.

Le talent de Maroussia est reconnu et soutenu par la Fondation Zaleski pour l’année 2010/2011, la SPEDIDAM, la Fondation l’Or du Rhin et l’Académie des Cimes de Val d’Isère. Lauréate de nombreux concours (notamment Concours International d’Ettlingen en août 2008 (Allemagne) et demi-finaliste du Concours International « Feruccio Busoni » à Bolzano en 2010 /2011, elle obtient également le 1er Prix du Concours International « Adilia Alieva » (France) et 2ème prix du Concours International « Simone Delbert-Février » (Nice) en 2012.

 Soliste et chambriste, Maroussia se produit de plus en plus souvent dans des saisons (Saison Jeunes Talents de Paris et Saison Jeunes de Lyon, Saison Blühtner), dans des festivals (Festival du Dôme de Richelieu en Touraine, Festival de Colmar, Festival Chopin à Bagatelle). Elle joue régulièrement Salle Cortot et à l’Amphithéâtre de la Cité de la Musique à Paris.