Marina Pizzi a un parcours musical varié, qui s'enrichit autour de quatre axes: son activite de pianiste soliste, de chambriste à travers son duo accordéon/piano, son intérêt pour la pedagogie, et sa curiosite pour l'interprétation sur pianos d'époque.

Marina est née en septembre 1987 et débute l'apprentissage du piano à 7 ans dans l’école de musique de sa région. C’est à l’âge de 11 ans que Marina fait un choix décisif : sa passion pour la musique, et plus particulièrement le piano prendront désormais une place prépondérante dans sa vie. C’est ainsi qu’elle rencontre Françoise Thinat, entre dans sa classe au Conservatoire d’Orléans, joue pour son premier récital à12 ans et obtient la médaille d’Or de piano à l’âge de 14 ans à l’unanimité et avec les félicitations du jury.

Par la suite, Marina entre au Conservatoire National Supérieur de Paris pour 5 ans dans la classe de Roger Muraro, et obtient en juin 2011 le diplôme de Master mention très bien.

Lauréate 2012 (2ème prix) du concours international de Lagny Sur Marne, 1er prix ex-aequo avec Louis Lancien au concours Steinway et Sons et 3ème prix au concours de Vulaines sur Seine en 2004, Marina se perfectionne actuellement à la préparation de concours internationaux avec Rena Shereshevskaya.

En tant que soliste, Marina a eu l'occasion de jouer avec orchestre en tant que lauréate du Lion's Club de St Maur et lors du Festival du Vigan. Elle s'est produite à l'étranger au Palacio Da Bolsa de Porto, et à la Musikalle de Hambourg lors du Festival Steinway et Sons, ainsi qu'à Paris, à l'occasion du Festival Chopin au parc de Bagatelle, à la Cité de la Musique dans le cadre d'un hommage à Michel Guy, au Grand Salon des Invalides, au Musée Delacroix... Elle a été invitée à se produire dans plusieurs Festivals français dont Le Vent en Liberté, et Musique à la Cour.

Parallèlement à son activité de soliste, Marina forme depuis 2012 le duo « Michelangelo » avec l'accordéoniste classique et contemporain Yohann Juhel, lauréat de plusieurs concours internationaux et membre du comité directeur de l'UNAF (Union Nationale des Accordéonistes de France).

Cette rencontre, née d'une passion commune pour le tango, leur donne l'envie de former un duo atypique, et les amène à penser un répertoire original, mêlant transcriptions, musique contemporaine et répertoire de tango.