Juliette Journaux, née en 1996 à Montrouge, commence le piano à l’âge de sept ans au conservatoire Raoul Pugno, puis poursuit ses études musicales au CRR de Boulogne-Billancourt, dans la classe de Marie Paule Siruguet, elle y  obtient son Prix de Piano , première nommée à l’unanimité avec les félicitations du jury en 2012 . Elle est ensuite acceptée en cycle de perfectionnement au CRR de Paris à l’âge de 17 ans dans la classe de David Saudubray et Emmanuel Strosser en musique de chambre (elle obtient une mention très bien à l'unanimité avec les félicitations). Elle est admise la même année en première année de licence au CNSMDP dans la classe de Hortense Cartier-Bresson et Fernando Rossano et  reçoit, en musique de chambre,  l'enseignement de Maria Belooussova et Itamar Golan. Elle suit parallèlement  des études de musicologie à la Sorbonne.

 Juliette Journaux a bénéficié des conseils de grands maîtres du piano tels que Jacques Rouvier, Bruno Rigutto, Brigitte Engerer, Jacqueline Bourgès-Maunoury, Tatiana Kostrova, Mikhaïl Voskresensky, Jean-Claude Vanden Eynden, Laurent Cabasso, Jean Fassina, Hortense Cartier- Bresson, Romano Pallottini,  lors de master-classes à Paris, Nice, Nancy ou encore Tignes.

 Juliette Journaux a été lauréate de nombreux concours nationaux et internationaux : le concours Claude Kahn, le concours international de Lagny-sur-Marne, le concours international de Gagny (jeune concertiste), le concours Scriabine à Paris ou encore le concours international Opus Yvelines d’Ile-de-France ( catégorie concertiste : finaliste et prix spécial Philippe  Hersant 2013).

 Elle a eu l’occasion de se produire à la salle Pleyel à l’âge de treize ans lors du bi-centenaire de la naissance de Chopin sous le parrainage de Brigitte Engerer et Anne Quéffelec. Elle a donné également des récitals à la salle Cortot, à l’église écossaise, à l’église arménienne, à la salle Gaveau, au Moulin d’Andé, à la Pépinière de Nancy, à l’auditorium de Tignes…

Elle a collaboré avec les compositeurs Alain Louvier et Philippe Hersant.